Love me? Love my Cats

Petit cachet, gros espoir


La pensée du jour
La pensée de la mort est une chose, mais son acceptation en est une autre, infiniment plus grave et déchirante.

Jean-Paul Pinsonneault

L’humeur du jour
Le plus dur est d’accepter mon impuissance et de ne pouvoir faire plus que de regarder Zibou perdre son combat.
Sa petite flamme de vie s’amenuise lentement.
Elle ronronne, réclame sa caisse et ma présence, mais elle ne s’alimente presque plus. Comme si elle n’en ressentait plus vraiment le besoin.
Je suis dévastée de la voir refuser tout ce que je lui mets sous le nez depuis 3 jours à chacun de ses réveils. Seuls la soupe de thon mixée et son Nutribound trouvent grâce à ses yeux. Mais dans des quantités lilliputiennes…

J’ai cru qu’elle ne passerait pas la nuit et j’ai veillé chacune de ses respirations, partagée entre l’appréhension et l’acceptation.
Je pleurais pour moi, et
je pleurais pour elle, tant il est évident qu’elle n’a pas envie de quitter sa petite vie féline.

Depuis fin août, depuis l’annonce que ses jours sont comptés, elle et moi avons eu la chance d’avoir eu du temps pour nous dire au revoir, pour profiter de chaque instant ensemble, chaque petit plaisir, du feu de cheminée au câlin du museau.
J’ai réalisé en allant au ciné il y a peu que j’avais mis de côté ma vie sociale, sans l’ombre d’un regret.
Mes amis comprennent. Ceux qui ne comprennent pas ne méritent pas mon temps.

Bien sûr nous sommes allées hier voir Dr Cat. « Zibou s’affaiblit, son coeur va cesser de battre.»  On a néanmoins ajouté des vitamines à son régime.
Aujourd’hui, me rappelant une triste époque où le manque d’appétit nourrissait ma sensation de ne pas avoir faim, j’ai repensé au médicament qui dès les premières prises m’avait donné des envie de burger dès le petit déjeuner. J’ai demandé à Nurse Julie, l’infirmière qui la suit depuis ses 1 an, si on pouvait ouvrir l’appétit de ma princesse. Une heure plus tard, après avoir cherché une idée – Dr Cat n’abandonne jamais ! – je
suis passée à la clinique récupérer un médicament pour humains à qui il faut ouvrir l’appétit.

C’est notre dernier espoir de grignoter encore un peu de temps.

** mise à jour : le cachet l’a rendue pompette (heureusement j’étais prévenue) mais mademoiselle a mangé plus en 15 minutes que ces dernières 48hrs **

Publicités

9 réflexions au sujet de « Petit cachet, gros espoir »

  1. Je connais chacune des minutes que tu vis, pendant 1 an j’ai soigné ma petite chienne Nine qui elle aussi s’accrochait à la vie alors qu’elle était condamnée à ne vivre que 15 jours. Je sais tout ce que tu ressens et tout le courage de Zibou et le tien.
    Ta vidéo est super, Zibou est formidable, profite et garde toujours ces petits moments de bonheur si importants.

  2. Je partage ta peine, je fais partie des gens qui pensent que les chats (et les humains et tout ce qui vit) à plus de 7 vies, que rien ne se perd tout se transforme, y compris les connivences … Ça n’enlève pas la peine mais ça apaise ! Cet été il m’est arrivé une chose troublante, j’ai rêvé de feu mon chien d’amour, parti il y a 6 ans tout de même (il n’a été aucunement question de lui les jours précédents), et je me suis réveillée toute pleine de sa présence. Je me lève, je passe devant la chambre de ma fille qui se lève et m’annonce qu’elle l’a rêvé aussi, toute troublée (elle était bébé à l’époque) ! Plein d’amour à toutes les 2, des bisous.

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s