Res Politicus

La scandaleuse


La pensée du jour
La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures.

Noam Chomsky

L’humeur du jour
Raquel choque.
L’insoumise devient chroniqueuse dans une émission d’Ardisson, l’homme qui se pique toujours de provocation.
Bronca sur les réseaux sociaux, ironie acerbe chez les éditorialistes et journalistes…
Comment ? Une personnalité de la France Insoumise, une (vite, pinçons-nous le nez) mélenchoniste rémunérée par Bolloré ! Quel mélange des genres, pas de ça chez nous!

Bachelot, Dray, Gaino, Cohn-Bendit, Raffarin ou Aurélie Filipetti, ont fait ou font la même chose mais sont occultés par Garrido.
Double traitement. Faut dire qu’ils sont dans des partis atterrés.

De vous à moi, la présence de politiques au milieu de chroniqueurs (métier d’avenir en commun ou en solo, note pour moi-même) ne me dérange pas plus que ça, vue la probité intellectuelle des diverses émissions dites d’info.
Quand ils prendront la parole, assis entre deux experts (en auto-médiatisation) au moins, on saura d’emblée comment étiqueter leur discours, pas d’entourloupe, pas de manipulation.
Ce qui est loin d’être le cas quand des journalistes nous racontent l’actu de façon enjôleuse à la Delahousse, nerveuse à la Apathie ou péremptoire à la Cohen. On ne le dira d’ailleurs jamais assez, l’abus de Pernault nuit à la santé mentale.

Même remarque pour les éditorialistes – à écharpe rouge ou non – qui nous expliquent quotidiennement comment on doit voter avant d’aller copiner avec les politiques ou les héros du CAC40.
Tous ces maitres-penseurs, bien à l’abri au sein de rédactions au mieux aux mains de milliardaires ou subventionnées, au pire, un peu des deux, se posent en donneurs de leçons.
Hélas, dernièrement, tous ceux qui tiennent un micro semblent avoir été contaminés, même les sympatiques rebelles de #Quotidien.

Alors oui. Je préfère finalement un politique étiqueté clairement à un journaliste qui orientera sournoisement les masses.

Ou alors… que le CSA oblige chaque chaîne – déclinable en jingle radio et presse écrite – à indiquer le nom du propriétaire, de l’actionnaire principal. Histoire d’identifier « la voix de son maître » avant de l’écouter.

Le cadeau du jour


La propagande est le contraire de l’artillerie : plus elle est lourde, moins elle porte. (Giraudoux)
C’est vrai que chez nous, le langage est différent : entre Brigitte qui séduit avec ses longues jambes fines et ses tenues si bien portées et Macron, qui redonne espoir à la France (mais pas celle des illettrés, fainéants, bref, ceux « qui ne sont rien » )… nos journalistes – toutes proportions linguistique et culturelle gardées – sont-ils si loin d’une forme de cirage de pompes ?
Le pire étant que dans notre belle démocratie, nul n’y est obligé.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La scandaleuse »

  1. Je n’avais pas mis le son pour ta vidéo, eh bien tu vois, c’est pas plus mal. Essai, c’est très marrant de les regarder s’agiter sans les entendre et au final, on est aussi bien informé:)

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s