Love me? Love my Cats

L’étrange histoire de Zibou Button


La pensée du jour
Vieillir est encore le seul moyen qu’on ait trouvé de vivre longtemps.
Sainte Beuve

L’humeur du jour
Fitzgerald avait imaginé, dans sa nouvelle “l’étrange histoire de Benjamin Button” le destin maudit d’un homme né vieux, rajeunissant à rebours des siens.

J’ai eu par deux fois l’occasion cet été de réaliser combien cette nouvelle n’était fantastique qu’en apparence, car sitôt un certain âge, qualifié d’âge certain, le vieillard redevient un petit enfant, vulnérable et dépendant.
Humains ou animaux, même combat.
Le quotidien se réduit alors à satisfaire des besoins – respirer, manger, se soulager – avec sporadiquement des soubresauts d’envies.


J’y pense chaque fois qu’un méprisant écrase les autres, au boulot comme en politique. « Time is on my side ». Le temps qui passe peut rendre puant dans un premier temps mais la nature nous impose toujours – à défaut de la mort – l’humilité.
Le génie devient gaga et des Immortels se promènent en Confiance


J’y pense chaque fois que je mixe de la nourriture pour ma Zibou adorée, quand je cherche mille et une façons de réchauffer ce petit corps toujours trop froid même par canicule, quand je l’aide à laver les parties de son corps auxquelles l’arthose lui interdit l’accès….
De chatte fière et autonome, elle est redevenue chatonne fragile et dépendante.
Mais elle n’a jamais abandonné son plus grand plaisir depuis toujours.
Se blottir contre moi.

Le cadeau du jour
Hors l’amour, point de salut

BraveHeart,un ptit coup d’oxygène sur coussin chauffant

 

ma merveille
Publicités

2 réflexions au sujet de « L’étrange histoire de Zibou Button »

  1. Que de tendresse et d’amour dans ce très joli billet!
    J’ai eu la même réflexion que toi en voyant le film et en me souvenant des dernières années de ma mère devenue totalement dépendante, et je me suis sentie toute proche de ma grand-mère que pourtant je n’ai jamais connue: elle l’avait aidée, toute petite et fragile au début de sa vie et moi j’ai accompagné sa vulnérabilité de vieille dame.

    (j’adore ton lien « confiance » qui m’a fait éclater de rire)

  2. Tout l’Amour que tu portes à notre Zibounette est dans ce billet si doux, si tendre…….Je pense à vous deux qui avez traversé tant d’années fusionnelles ! C’est encore un pan de ta vie qui partira avec elle. La vie est difficile et nous apprend à vivre. Il en est de même pour les humains et j’aimerais que chaque personne puisse connaitre une aussi belle vie que celle de Zibou !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s