Lire, c'est se nourrir·Ma vie Mon oeuvre

Il faut trop de temps pour écrire ! Et puis, je ne suis pas Balzac, moi…


La pensée du jour
Écrire !… J’éprouve bien, de loin en loin, le besoin, vif comme la soif en été, de noter, de peindre…
Je prends la plume, pour commencer le jeu périlleux et décevant,
pour saisir et fixer, sous la pointe double et ployante, le chatoyant, le fugace, le passionnant adjectif… 

Colette (le titre est également une citation de Colette)

L’humeur du jour
« Alors ton livre, ça avance ? »

Oui.
Lentement, mais sûrement.
Lentement parce qu’écrire n’est certainement pas rédiger.

C’est un rendez-vous, matinal souvent, quand mon esprit n’est pas pollué par les scories de la journée, mais toujours inattendu.

Je suis épatée par ces écrivains qui s’astreignent au quotidien – pour mater l’inspiration ? – devant leur feuille ou écran.
Qui s’astreignent.
J’en suis incapable et je ne veux pas savoir quand le besoin impérieux de m’isoler avec un stylo prendra le pas sur tout. Je veux seulement avoir la liberté de pouvoir le faire.

Lentement aussi parce que la vie, le travail, les « distractions », interrompent une pensée, une inspiration…
Ecrire exige la solitude.

Mais sûrement.
J’écris, donc.
Enfin, je m’y attelle.
La première difficulté fut de savoir quel angle donner à mon récit, puisque j’avais déjà la matière.
J’avais souvent 
en tête, comme guide, le titre d’un Jean Guitton « écrire comme on se souvient ».
Mais comment présenter mon récit, sous quelle forme ? Un roman ? Un témoignage ?
J’ai opté pour la lettre. Une sorte de « j’accuse » que j’adresserais à tant de destinataires…

Ensuite, admettre l’impudeur de coucher sur papier ce qui naît de l’intime. Se libérer de toute projection du regard des autres et du fameux « devoir de réserve ».
Ne le faire que pour soi.
Ecrire est un exercice solitaire.

Le cadeau du jour
et après, trouver des lecteurs !

Publicités

7 réflexions au sujet de « Il faut trop de temps pour écrire ! Et puis, je ne suis pas Balzac, moi… »

  1. Se libérer de la projection du regard des autres..C’est le plus difficile je crois…
    Mais tu n’auras aucun mal à trouver des lecteurs, je serai parmi les premiers:)

  2. écrire, oui, indispensable, tu as tant de choses à dire ! surtout sortir de ce qu’on appelle le devoir de réserve et qui n’est qu’une façon élégante d’empêcher de dire la vérité !
    moi aussi je serai certainement parmi les premiers à te lire …

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s