Et je pèse mes mots...

Poubelle la vie !


La pensée du jour
Que de choses nous mettrions au rebut si nous ne craignions pas de les voir ramassées par autrui.
Oscar Wilde

L’humeur du jour
Chaque matin, rue Saint Denis, j’assiste au même rituel.
Des misérables 2.0 vident les poubelles du Monop’ et sélectionnent les victuailles des festins à venir.
Imperturbables, calmes… tout le contraire de deux mégères se battant pour passer « en premier » à la caisse d’une boutique rue de Rivoli quelques heures plus tard…

Rive gauche, rue de Seine, les poubelles des éditeurs et autres sont également visitées par une autre France qui se lève tôt. Des gars traînant des valises à roulette et chargés de gros sacs à dos, trient méticuleusement, à la recherche d’un trésor négociable ailleurs.

Dans mon petit village, c’est plutôt le contraire.
On trie avant de jeter car on paie pour nos déchets domestiques.
Alors on voit certains marmots de « bonnes familles » chercher une poubelle publique le dimanche après-midi pour y jeter leurs sacs, transférant à la communauté la charge de leurs ordures…

Le cadeau du jour
Tri sélectif

Publicités

11 réflexions au sujet de « Poubelle la vie ! »

    1. c’est de plus en plus « violent » de bosser à Paris. Entre la gare (un sdf dort à terre) et le bureau, j ai 7 fois au moins l’occasion de donner un euro
      la misère s’est organisée, mais ça reste de la misère

  1. On ne fait pas le tri sélectif dans les « bonnes familles »?
    Non car on paie des impôts pour que d’autres le fassent, j’ai entendu cela…
    Je te raconte chez moi: mes potes sans logis, qui dorment sur le port ont trouvé une trentaine de pizzas jetées par un restaurateur qui avait vu les choses en trop grand l’été dernier et les a jetées, toutes congelées. Le soleil les a réchauffées et les gars ont mangé les garnitures. Le matin, l’un d’eux a envoyé les fonds à la mer et c’est tout un ballet de goélands qui s’est jeté dessus. L’homme, songeur, regardait le spectacle, magnifique, violent, tournant le dos à la ville. Si loin de ce monde de nantis et de gavés. Après il m’a dit: on a eu un coup de chance, alors on partage.

    1. Il parait que des gens jettent leurs poubelles ds celles de la gare. Là j ai VU les deux gamins chercher et jeter ds les containers de la poste (ou de la mairie, c est au même endroit)
      Je sais d où ils sortaient… j ai eu honte de la mesquinerie des adultes.
      ceux qui n ont rien ou peu partagent. Ca c est la leçon

  2. j ai un édit à faire
    ce matin je découvre dans ma poubelle « cartons papiers » le même sac (couleur, taille, transparence) que les gamins avaient jeté dans la poubelle de la mairie… du coup :

    1. Je pense que les gens de dimanche ont un des leurs sur le groupe de la ville. ça ne va pas leur faire trop plaisir que je sache 🙂
      mais comme il faut payer à la levée, un employé municipal craint les depots sauvages en forêt (on en est là!)

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s