Res Politicus

Attention à l’en marche ?


La pensée du jour
Ce sont les circonstances qui mettent un homme providentiel au pouvoir, jamais des élections.

Georges Wolinski

L’humeur du jour
Rama Yade s’étonnait ce week-end que la presse, se disant l’écho de l’opinion publique, considère le candidat Macron hautement présidentiable (sous entendant, elle non, en dépit de ses 300 et quelques signatures récoltées).
Cette attaque d’une dent-longues envers celui qu’elle a justement identifié comme étant son double, le talent de s’entourer utile et les ressources de la comm’ en sus, m’a fait sourire.

Les deux sont jeunes et jolis, ont erré de droite à centre (pour elle) et de gauche à droite (lecture conseillée) à De Villiers, à Gattaz, à « tout-fait-mon » pour le jeune loup de Wall Street version française. Les deux veulent exister politiquement à tout prix par ce qu’ils sont, sans encore se soucier de pondre un programme.

J’ai la même défiance envers Macron que celle éprouvée envers Sarko ou les LePen et tous ceux qui ont su faire naître une sorte de culte de leur personne, teintant ainsi la diffusion de leurs idées, préparant les cerveaux à bien les accueillir. Allant jusqu’à alimenter – avec la complicité de trop de médias –  le mythe de l’homme providentiel…
Soyons francs, à part Henri IV, Clemenceau ou De Gaulle…

Curieuse, j’ai demandé à ses supporters ce qu’ils aiment en lui : sa jeunesse, son langage « différent » (ha bon ?plus que Bennhamias ?), le fait qu’il se revendique « ni de gauche ni de droite je veux rassembler »…
Beaucoup s’identifient à lui.
C’est le gentil qui n’a pas peur de l’argent…
La possibilité d’avoir un cœur à gauche mais un compte en banque de droite.

Alors on oublie ses « maladresses » sur le costard-gate ou les illettrées de Gad ; on zappe sa négligence ISF (voire, on le comprend, on paie tous bien trop d’impôts !), on parle à peine de sa conception déconnectée du chômage longue durée – non, il ne suffit pas de volonté pour retrouver un emploi et non, un ingénieur informatique quinqua ne se réalisera pas humainement en se recyclant chauffeur de (macron) bus, en fin de droits ou pas. Une enseignante n’aura pas non plus envie de danser seins nus sur une table.

Et puis il est tellement choupi avec sa ptite femme qui l’aime et l’admire depuis ses 17/18 ans… Manu à la plage, Manu au Portugal, Manu chez le barbier, Manu à Montmartre, Manu au Puy du Fou…

Et le programme dans tout ça ?
Diffusion prévue en février.
En attendant, notre joueur de flûte charme avec des phrases creuses et une pseudo-rebellion, reste informé de ce que disent les autres, capte l’air du temps et se le réappropriera sans vergogne, avec l’assentiment soulagé des élites financières/magnas de la presse tradi, heureux d’écarter les bobos gauchos et pas mécontents de se débarrasser de la présence du FHaine.
Macron ? Alternative rassurante en cas de faiblesse de la droite classique…
« un leurre des leurs » en quelque sorte.

Le cadeau du jour
« À force de croire obstinément en ses rêves, on finit par imposer sa réalité »
Emmanuel Macron – Misstère France 2017 ?

commeunchatausoleil

Publicités

2 réflexions au sujet de « Attention à l’en marche ? »

  1. il séduit
    j’en reviens pas qu on puisse encore dire qu on va voter pour quelq un sur son look et ce qu il dégage et pas sur un programme
    ses idées ? un ramassis d’évidences

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s