Love me? Love my Cats

La Bande à Bouzi


La pensée du jour
Le vrai superstitieux est celui qui pense que passer sous un chat noir porte malheur.
Jean Loup Chiflet

L’humeur du jour
Mon nid est un repère de chats noirs.

D’abord, il y a eu Bouchon. Dit « le gros » en raison de son ventre porté sur de longues pattes. Ce matou débonnaire est venu en cadeau avec la maison, refusant de partir avec les anciens propriétaires.
Un jour sur le rebord de la fenêtre, un jour devant la porte… Toujours affamé, réclamant des caresses mais ne se laissant jamais porter, il a tenté l’intimidation visuelle sur ma mini-minette trop aveugle pour être impressionnée. Gentil Voisin voulait l’adopter, mais le catnapping s’est soldé par une main mordue au sang (et triplant de volume) pour son ravisseur pourtant bienveillant.
Entre deux promenades dans le quartier, Bouchon se laisse caresser, ôter les tiques et il lui est même arrivé de se coller contre moi durant un bain de soleil.

 

Ensuite il y a eu Tristoune – ou Michka, mais Tristoune sied tellement mieux à son regard de chat potté…
Elle est toute petite, pousse d’adorables miaulements et se sauve dès que Zibou apparaît.
Elle a élu domicile dans le jardin d’où elle surveille mes allées et venues histoire de ne jamais louper un repas. Elle dort dans un joli tipi à l’abri de la pluie et du vent même si je sens bien qu’elle ne dirait pas non à une vie de chat de salon. D’ailleurs, elle a tout du félin qui a connu autrefois les coussins et le confort d’une vie bien réglée…
Elle aussi est arrivée livrée avec une maison, celle de nos voisins.
Une spécialité locale, celle des chats d’extérieurs : ils sont nourris, mais vivent dans les jardins, les granges même si certains sont passés par la case tatouage/stérilisation…

Enfin est arrivé Tintin (il a l’oreille « cassée ») vite surnommé GrossCouilles pour des raisons visuellement évidentes. Il a débarqué attiré par les Breakkies au crabe, faisant fuir les deux habitués.
Le temps de lui fabriquer son propre abri et hop, le voilà transformé en matou ronronnant, Diogène en mon jardin…

Le cadeau du jour
La cantine

Publicités

11 réflexions au sujet de « La Bande à Bouzi »

  1. et Toi, comment es tu dans ce nouveau nid ? car, pour moi, c’est quand même le plus important.
    si j’ai bien compris, tu peux durant 2 mois en profiter 1 mi temps de plus que la normale ..
    je pense avoir raté quelques épisodes … les effets d’un nouveau piratage cet été !

    1. le moral est bon, mais mon énergie très aléatoire. Oui, je suis supposée être à mi-temps. mais personne ne semble ni s’en affoler ni comprendre que je ne PEUX pas faire autrement… tant pis

  2. Je crois que s’il y a une philosophe dans le quartier, c’est toi!
    Ils ont senti la bonne maison, sont pas fous, celle où la gamelle est bonne et où l’on ne négocie pas sa sacro sainte Liberté.
    Joli billet 🙂

  3. J’étais fier de nos trois chats, me voilà battu. Pour ma défense, j’ai offert l’un des petits d’Olga, mon préféré, à Szdislawa ma Belle Mère chérie (eh oui, ça arrive!) qui a perdu sa minouche décédée à un âge canonique.La vieille dame et le chaton (de dix huit mois déjà!), Moshé, font un couple merveilleux, dans l’amour et la complicité. Pour info je me suis planté une fois de plus, Moshé et une fille, la plus belle de son quartier, vêtue du plus beau des pelages gris, digne de la grande Chartreuse. Je sens que les nouveaux ont du faire allégeance à Zibou la reine des lieux!.

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s