Et je pèse mes mots...

Billet hygiénique


La pensée du jour
Selon les sondages, les Français consomment cinquante-huit rouleaux annuels de papier hygiénique par tête. Qu’est-ce qu’ils entendent par tête ?
Frédéric Dard

L’humeur du jour
Dure semaine pour mon odorat…
Entre le souterrain de ma petite gare parfumé à la pisse « par manque de toilettes en gare » et la rue Mazarine –momentanément en impasse – transformée en urinoir géant, difficile de sentir le printemps…

Egalité tout au long des trajets: train ou métro exhalent des senteurs de fringues sales, d’aisselles douteuses et de cheveux puants, un mélange non identifié…
Le savon, denrée rare?

Dure semaine aussi pour ma vue…
Une merde de chien tous les 3 mètres – camaïeux de marron, festival de formes – et des suppliques collées sur les portes ou les poteaux « merci de déposer vos offrandes ailleurs ».
A quoi bon ? Les chiens ne savent pas lire et les maîtres s’en foutent…

Dans cette escalade à la saleté, Paris semblait conserver un peu d’avance, m’offrant même par deux fois en quatre jours une vue indésirée sur deux bites différentes, ligne 4 et ligne 9, en train de tapisser les parois de la station de métro.
Y’a des soulagements qui n’attendent pas…

Mais la province s’est largement rattrapée, avec une magnifique couche de bébé sale « oubliée » sur les marches de l’escalier de la gare… à deux pas de la poubelle.

J’attends la prochaine étape sans impatience…

Le cadeau du jour
Le maître de la propreté 🙂

chat caca

Publicités

6 réflexions au sujet de « Billet hygiénique »

  1. Tu me rassures, je croyais que ma ville était exceptionnellement sale, et je gardais de Paris le souvenir d’une ville propre en comparaison. Laisser aller général, égocentrisme etc…

  2. où se cache la saleté ? j’ai souvent pris le train pour Paris à la première heure. Les haut le cœur, je les ai eu souvent à la gare de Rennes avec tous les messieurs qui rentraient dans le wagon, trop parfumés à l’after-« chèvre ». c’est mieux que l’odeur de pipi mais tout aussi dérangeant. doit-on s’asperger ainsi alors que la savonnette suffit ? à moins que le parfum ne cache l’absence d’hygiène élémentaire…la télé nous vante les produits anti-puant… des aisselles, de la gueule et du reste… ici, les cyclistes et randonneurs (qui sont tous écolo) nous laissent régulièrement des cadeaux devant la maison : cannettes, bouteilles plastique et mouchoirs… je leur pardonne moins qu’aux chevaux qui se laissent aller… nous vivons à la campagne et le crottin y a sa place…

    1. oui, certains se douchent à l’aqua velva quand l’aqua simplex suffirait
      d’autres estiment qu il vont fair eun travail physique et qu ils se laveront « après »… les respect de soi et de’autrui transparait dans tous les manquements de ce genre

  3. Et bien il est loin le souvenir de la Gare du Nord ou travaillait mon oncle en tant que chef aiguilleur !
    je ne me rappelle pas du tout de ces odeurs là

    et pourtant j’étais venue en été 73
    a croire que les temps ont bien changé
    Mais c’était en été et je ne devais pas avoir le même odorat ou il y avait tout simplement moins de monde
    et je n’avais que 16 ans
    bisous et bon week end Pooky!

    1. les gens avaient plus de « quant à soi »
      aujourd’hui l’intime, la sphère privée, se mélange à notre conduite publique
      l’espace commun est une extension de notre maison. on s’y fait les ongles, on mange, on pisse, on chie…

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s