Billet allégé.

Pooky-la-Guigne


La pensée du jour
– Qu’est ce qu’il vous arrive encore ?
– Je ne sais pas je m’enfonce.
– Vous allez arrêter de faire le pitre quand je vous parle ?
– Mais je ne fais pas le pitre. Le terrain se dérobe sous mes pieds je m’enfonce.
– Et pourquoi je m’enfonce pas moi ?
– Sans doute parce que vous êtes sur une bande de terrain dure et moi sur une bande de terrain meuble.
– Et vous vous enfoncez sans réagir ?
– Si je réagis je m’enfonce encore plus, c’est bien connu, faut pas se débattre dans les sables mouvants.
– Perrin, il n’y a pas de sables mouvants signalés dans cette région.
– Et bien si vous voulez mon avis, il est temps de les signaler !
Pierre Richard & Gérard Depardieu – La chèvre

L’humeur du jour
Cette semaine, j’ai la scoumoune puissance 10…

L’envie m’a prise de changer d’opérateur internet.
Ne jamais jamais faire ça quand la période « boulot et obligations associatives est chargée »… Ja-mais. Car si la box arrive vite, les codes wifi débarquent en courrier lent une semaine plus tard.
Et de toutes façons, France télécom a 6 semaines pour rebrancher des câbles qu’ils ont débranché en 2 minutes. Autant aller faire la roumaine chez le voisin pour grappiller un peu de sa connexion.
Certes, mon portable peut faire routeur,mais encore faudrait-il que la 4G pour laquelle je laisse un bras et une clavicule chaque mois ne soit pas que virtuelle !
Donc, dans un même élan je quitte aussi mon fournisseur portable. Et si l’ancien opérateur coupe dans un délai raisonnable, grâce aux livraisons de nouvelles cartes par courrier économique, le relais n’est pas assuré…

Ça s’appelle des vacances forcées.

Ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille : « Pooky don’t be hasty ».
Bravant ma poisse « postale », je décide quand même d’envoyer un Fedex en Californie.
Ho, trois fois rien : des médicaments, dont de l’insuline à conserver au frais. La pharmacienne est top : je congèle une poche (120 heures de conservation) et j’appelle. Dès le lendemain, mon paquet est à Memphis. Dès le surlendemain, il est à … Dubaï.
L’agent de saisie a entré « UAE » au lieu de USA
Une fois là-bas, le paquet repart en Lombardie (on admirera au passage un choix vers des destinations chaudes qui achèvent l’insuline, désormais inutilisable). Puis en route pour Memphis, centre de tri principal visiblement.
C’est là que je l’intercepte. Un échange avec un employé « ne vous inquiétez pas, le paquet ne quitte les Etats-Unis » et je vais me coucher tranquille.
Et devinez où est mon paquet au réveil ?
Ben à Dubaï, c’te bonne blague…

Le cadeau du jour
Mais ça ne va pas durer, justement, vendredi 13 arrive!

Publicités

5 réflexions au sujet de « Pooky-la-Guigne »

  1. Je mettrais cette aventure dans un scénario, on me dirait que j’exagère, que ce n’est pas crédible. Mais c’est la vie qui n’est pas crédible, n’est-ce pas ? Maintenant, ça ne peut aller que mieux, vous avez passé le plus dur !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s