Ma vie Mon oeuvre

J’aime lire


La pensée du jour
Le temps de lire, comme le temps d’aimer, dilate le temps de vivre.
Daniel Pennac

L’humeur du jour
L’été j’ai faim de livres.

J’en mets toujours un peu trop dans mes bagages, d’autant qu’inévitablement je sais que je vais aller traîner chez le libraire local pour acheter mon quintal de lignes.

L’odeur du papier. La sensation unique des pages qu’on tourne plus ou moins vite. Résister à regarder la fin. Toujours regretter qu’elle arrive trop vite quand le plaisir est fort…

Cette année, j’avais pris une nouveauté (traduction : un livre pas disponible en format poche et donc pénible sur la plage en mode « je bronze sur le dos » quand il faut le tenir pile dans l’axe du soleil.) J’avais été attirée par la couverture de la bibliothèque des cœurs cabossés. Forcément, il y avait un chat et des livres !
Sympa, sans plus. Mièvre. Gentil. Plus un scénario de rom’com qu’un bon roman.
Pas mauvais. Mais pas bon.
Et surtout des références permanentes au « beignets de tomates vertes », le style en moins et la manie, pour l’auteur, d’étaler une culture littéraire pas forcément heureuse. Certains passages semblaient sponsorisés par les libraires associés..

J’ai quitté la petite ville américaine sans regrets pour l’univers du thriller réalpolitique de l’emprise, de Marc Dugain. Lu d’une traite. Rien à redire, la suite m’appelle déjà.

Deux tentatives vaines pour entrer dans la Garçonnière d’Hélène Grémillon m’ont envoyée chez Mr Chonchon, libraire balnéaire grognon.

Mon butin : Robert Goddard , un auteur anglais qui me tendait ses pages.
Le secret d’Edwin Strafford : excellent.
Le temps d’un autre : tout ça pour ça ?
Heather Mallender a disparu : très bon
Par un matin d’automne : un peu pénible : l’auteur tient à tout rédiger à la première personne, mais ne module pas – à moins que ce ne soit un problème de traduction .

J’ai effectué une reprise en douceur avec une poignée de seigle, d’Agatha Christie, un classique Miss Marple.
Demain je dissous 3 heures de train dans « au revoir là-haut », de Pierre Lemaitre, dont les excellentes 50 premières pages qui ont accompagné ma mini séance de bronzage du jour sont déjà une promesse de satisfactions à venir.

Le cadeau du jour
C’est donc ça…

lire

Publicités

4 réflexions au sujet de « J’aime lire »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s