Ma vie Mon oeuvre

Le flux et le reflux


La pensée du jour
Le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout.
Albert Camus

L’humeur du jour
Après la joie de la réception de l’agrément, la lecture de tout ce qui est utile et le tri des trop rares pays où je peux postuler, j’ai entrepris de contacter les conseils généraux des départements susceptibles d’accepter ma demande.
Parallèlement, je suis retournée au service des affaires familiales pour m’assurer que je suis bien les procédures – une boulette est si vite arrivée – et que le département où je réside a signé des accords avec une association seule habilitée à accompagner les adoptant dans un pays qui m’intéresse.

C’est une chance: mon département a un service adoption qui a signé des accords avec beaucoup d’OAA (organismes agréés pour l’adoption).
C’est moins une chance : mon âge, mon profil font de moi la candidate « moyenne ». Vous savez, l’offre et la demande…
Justement.
Il y a peut-être une solution.
Ça s’appelle « le flux inversé »
Ça nécessite que j’abandonne l’idée d’adopter un marmot dont les origines ont une résonance avec les miennes, que je modifie mon projet et que je me tourne vers l’accueil d’un petit chinois, malade.
Là, je n’attendrais pas 8 ans ( !), ça irait plus vite.
Il serait d’une origine différente, plus âgé et en même temps que son billet d’avion, je pourrais réserver une chambre d’hôpital.
Mais ça irait plus vite…

A quel moment mon projet est devenu un dossier dans une pile ?
Dans mon cœur, jamais.

Alors je continue mes recherches et mes appels. Même si, parfois, après deux phrase, je suis interrompue « Madame, je vous arrête, hors département vous n’aurez rien sous 10 ans ».
Encore cette sensation qu’on parle de dossiers, pas d’êtres humains.

Le cadeau du jour
Where there’s a will, there’s a way
(où il a y la volonté, il y aura un moyen)

image

Publicités

12 réflexions au sujet de « Le flux et le reflux »

  1. Ne baisse surtout pas les bras ! continue la recherche, il y a bien un petit enfant qui t’attend quelque part et si la France ne veut pas de toi, dirige toi vers un autre pays……allez, courage ! On y croit.

  2. c’est triste. On dirait que les enfants ou besoins sont interchangeables
    T’es pas capable d’en fabriquer, alors… Triste
    Persévère 😉

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s