Et je pèse mes mots...

Haine de merde


La pensée du jour
Avoir l’audace de croire, malgré toutes les indications contraires, que nous pouvons restaurer un sens de la communauté au sein d’une nation déchirée ; l’audace de croire que malgré des revers personnels, la perte d’un emploi, un malade dans la famille ou une famille empêtrée dans la pauvreté, nous avions quelque emprise- et par conséquent une responsabilité sur notre propre destin..
Barak Obama

L’humeur du jour
On reproche souvent aux footballeurs – français ou étrangers – de ribériser la langue française ou de se cantonner à répéter en boucle “on prend les matchs les uns après les autres. L’important c’est les 3 points ».
Oui, je sais, je touche ma baballe dans ce domaine… Hervé Matou, sors de mon corps !!

Effet de l’adrénaline post-match, le grand Zlatan (salarié Qatari mais contribuable français) a parfaitement maîtrisé un « pays de merde » sous le coup de la colère.
Le voici conspué, lui, le héros de la semaine dernière.
Ha, c’est qu’il fallait les entendre alors les supporters du PSG – effet de l’adrénaline post-match – crier que l’arbitre avait été mauvais mais que « on s’est battus, nous, on a montré qu’on était des hommes ».

Ânerie pour ânerie, y’a match nul.
Si Zlatan a envie de grommeler, qu’il grommelle. On n’est peut-être pas obligé d’en faire la Une, d’interroger des ministres ou « les plus hautes sphères de l’état » – i.e. Valls, sur le sujet.

Je trouve, à contrario, nos médias bien indulgents, voire silencieux, quant aux dérapages des candidats FN ici ou là et la banalisation du discours haineux. D’ailleurs, pour certains, c’est FHaine qu’il faudrait écrire.
Des élus – donc payés avec VOTRE argent, vos impôts, des gens censés nous représenter – peu importe le niveau – se lâchent sur twitter ou BFN avec une décomplexion qui n’a d’égale que l’indignation à l’encontre de ce sportif qui gagne tellement.

Zlatan ne me représente pas. Il ne touche pas un centime de moi. C’est un sportif – certes impétueux – parmi plein d’autres. J’ai presque envie de dire « il a le droit d’être parfois un peu con » comme moi ou mon voisin.
Et je préférerai toujours un colérique à un haineux.

Quand j’entends la fille de l’autre chanter que s’il n’aime pas la France, il peut la quitter (paroles Philippe De Villiers, musique de Sarko 2007), j’en tiens autant à son égard.
La France, ça se mérite.
Qu’on soit né ici – merci le hasard – ou qu’on ait décidé d’y vivre, la haine ne fait pas partie des valeurs de notre république.

Incitation à la haine. Ça n’est pas une cause d’inéligibilité ça ?
Merci, au passage, aux médias de faire du buzz pour de la vente ou de l’audience, balançant entre « MLP en invitée exceptionnelle » et « Zlatan a t’il dérapé ?« , mettant au même niveau la gazette de sports et le devenir politique de notre pays.

Le cadeau du jour
Bienvenue dans la France rance de deux candidats

image

image

Publicités

5 réflexions au sujet de « Haine de merde »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s