Et je pèse mes mots...

Famille pour tous


La pensée du jour
Au-dessus des frontières, l’air est frais,
Les lois et les identités top secret,
Nos amitiés dorées, colorées,
On s’aime bleu, blanc, rouge et plus, si affinités…
Échanger d’égal à égal,
le monde devient idéal;
Les mélanges ça nous rend encore
Plus forts.

Etienne Daho (Idéal)

L’humeur du jour
Ce dimanche, les motivés de la manif pour tous battront le pavé pour empêcher que d’autres aient les mêmes droits et devoirs qu’eux.
Triste de constater que la mobilisation « contre » est plus rassemblante chez mes compatriotes que celle «pour».
Ha pardon.
Ils sont pour la famille. Mais la famille telle que définie par eux.
Un papa, une maman et des marmots. Ce qui se passe sous cette étiquette, peu importe.
L’image est là.
Perso, en future maman célib-adoptante, je ne me sens pas moins bonne mère que si j’avais procréé tradi. Car après tout, un enfant a surtout besoin de sentir qu’il a été désiré et qu’il est aimé.
Ensuite viennent l’éducation et les valeurs – ça c’est le métier de parent. De cœur ou bio.
Dans l’idéal, si on peut lui apporter les modèles Charles et Caroline Ingalls, c’est super.
Mais l’idéal est un mythe depuis des décennies.
Familles décomposées ou recomposées, unicellulaires ou en alternance, je connais beaucoup d’exceptions où les parents « font au mieux » et le font bien.


Outre les âneries et certitudes que je glane de ces défenseurs du tradi (entendre Ludivine de la machinchose me hérisse le poil), je n’ai toujours pas compris ce que permettre à un parent d’adopter un enfant né d’éprouvette via leur conjoint leur enlève à eux.
S’ils veulent défendre la famille, cette formidable structure formatrice, qu’ils aillent militer pour le maintien des maternités ici ou là qui se meurent faute de fonds pour recruter suffisamment d’anesthésistes ou de personnel soignant (pensez à ces derniers lorsque vous entendrez des politocards prôner les limitations de personnel de service public). Qu’ils accompagnent infirmières et sages-femmes et autres instits dans leurs cortèges…

Un enfant (dans l’idéal, car les accidents arrivent même avec la meilleure éducation) ce n’est pas un papa et une maman. C’est un combo ovules/sperme.
Puis l’envie de faire de son mieux, avec qui on est, définit la parentalité. D’ailleurs, personne ne s’est réveillé un matin en se disant « tiens, si je devenais gay ou lesbienne, histoire de bien faire chier les réacs’».
Les parents homos existent déjà et pas d’hier. On peut excuser les anti « mêmes droits pour tous » de ne pas le savoir… C’est vrai que ces parents atypiques ne phagocytent pas les pages faits divers et d’été au rayon bébés congelés ou enterrés à la va-vite…

Le cadeau du jour

Précipitez-vous pour faire heureux

image

Publicités

4 réflexions au sujet de « Famille pour tous »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s