Et je pèse mes mots...·Ma vie Mon oeuvre

Une poule sur un mur…


La pensée du jour
La culpabilité d’un seul n’exclut pas la responsabilité de tout le monde.
Audiard (« Maigret et l’affaire Saint Fiacre)

L’humeur du jour
Il y a des travaux dans la rue d’à côté. Toutes les 4 minutes, un blond moustachu sur tractopelle passe devant la maison et ne peut s’empêcher de zieuter. Pourtant, promis-juré, je ne fais pas de stringkini dans mon jardinet…

Quand je suis rentrée toute à l’heure, il s’arrête pour me parler : mon Viking avait fait fuir un voleur, qui en dépit de la fréquentation de la rue et de la localisation de ma maison, tentait d’ouvrir mes volets avec ses petites mains musclées, sait-on jamais, un diamant pouvait être posé derrière ma fenêtre…

Sourire à part, depuis quelques mois, c’est n’importe quoi… 4 voitures brûlées au cocktail Lamortov, tags, larcins ça et là dans les voitures ou les maisons… et toujours cette constatation « ben oui, mais ça c’est rien… ailleurs… si vous saviez… »

Mais non… je ne veux pas savoir… je veux vivre dans un monde où je ne vais pas soupçonner le gamin assis sur le muret d’en face pendant deux heures un samedi matin d’être en fait un voleur à l’affût (en plus, c’est lui… gros malin qui pense que nous ne nous connaissons pas entre voisins), je ne veux pas fermer mes volets au rez-de-chaussée parce que je suis là-haut, je ne veux pas trouver normal que ce soit « la faute à pas de chance » si mon véhicule sert de barbecue à 5 heures du matin.

Ma référence (et Maigret que je dévore cet été n’y est par pour peu) c’est une vie un peu plus pacifiée. Celle où on n’a pas peur du type à faciès de roumain (l’arabe 2.0) qui marche dans la rue, celle où on peut laisser un sac de course dans sa voiture quand on continue son shopping…
Pourquoi toujours prendre le pire comme référence pour justifier la médiocrité qu’on érige en norme ?

Le cadeau du jour
Bon… ce genre de voleur, ça passe 😉

Publicités

11 réflexions au sujet de « Une poule sur un mur… »

  1. « Pourquoi toujours prendre le pire comme référence pour justifier la médiocrité qu’on érige en norme ? ». j’appelle ça aussi « tirer vers le bas ». ça m’exaspère!

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s