Res Politicus

L’adieu au langage (vrai)


La pensée du jour
Le langage de la vérité est simple.
Sénèque

L’humeur du jour
Un début de migraine vicieux me cloue au divan ce matin, marmotte flapie par le Zomig, condamnée à l’écoute distraite de Christophe Barbier interrogeant « sans concession » Laurent Wauquiez sur les malheurs de l’UMP et la réforme des régions.
Les yeux fermés, tout sonne faux, des accents sur-indignés de l’un aux éléments de langage de l’autre. Une phrase, lue sur Twitter hier me revient alors « il faut gagner la bataille intellectuelle contre la gauche et gagner la bataille du bon sens contre le FN ». Je ne sais plus qui a pondu ça. D’ailleurs, on pourrait décliner la première partie en « contre la droite » tant de toutes les façons il semble que l’étiquette, le flacon, ait aujourd’hui pris le pas sur l’ivresse du sens.

Tous ces édiles, énarques, grands diplômés et autres soi-disant plus (in)formés que nous, le petit peuple, ne semblent jamais se poser la bonne question quant à la raison de la désertion des urnes par les uns et le remplissage des enveloppes de bulletins FN par les autres. Depuis les dernières municipales et les européens, on entend « on a compris, on va se mobiliser (Dieu que ce mot est aujourd’hui servi à toutes les sauces), il faut un sursaut républicain, et bla bla bli et blabla bla… » et ça jacasse…

Mais merde les gars, arrêtez !
Prenez le temps d’entendre le cri du peuple, sa détresse… Il en a marre des « dirigeants » de tous poils déconnectés de leurs quotidiens, marre de perdre illusion après espoir, marre d’être autre chose qu’un pion avec plus ou moins de pouvoir d’achat comme objectif de vie…

Et pendant que les politricards cherchent la phrase, la posture, le bon mot qui devrait faire mouche, pendant qu’ils défilent tous les uns après les autres devant des Apathiques et autres fossoyeurs de l’info, pendant qu’ils cherchent l’adéquation mot/accent de sincérité pour nous convaincre, Marine Ultra-nationale se contente de dire ce dont elle est convaincue, sans ambages, sans complexes, sans autre artifice que la moquerie/ironie et sans se soucier du fond tant elle sait le marier avec sa forme. Elle secoue, elle tance, elle se moque, occupant la place que le clampin rêve parfois d’avoir, se substituant à « lui » sans effort apparent…
Ce n’est pas tant ce qu’elle dit qui séduit que la perception qu’elle croit en ce quelle dit.
Que ce n’est pas un mensonge (de plus).
Ce n’est d’ailleurs pas le FN qui gagne, c’est Marine qui supplante les mauvais orateurs gauche-droite, confits dans des rôles périmés, effrayés à l’idée de sortir du cadre qui leur promet un lendemain dans le métier qu’ils ont choisi.
La politique… ça ne devrait même pas être un métier mais une parenthèse comme un « service civique », un état d’esprit, la préoccupation de chacun. Ça nous éviterait des Ramayaderies de droite vers le centre, des Bessonades en sens inverse ou des supputations sur le retour de Nicolas en mode incantatoire de la part de ses brosses à reluire, qui semblent plus motivées par leur propre devenir que par celui des français, ânonnant des partitions d’un autre temps.
Ça me fait penser à ces acteurs du muet qui n’ont pas su négocier l’arrivée du parlant. Ils surjouent tout, tellement, tout le temps, avec de telles intonations d’une politique trépassée qu’ils n’ont aucune chance face à quelqu’un qui a changé la règle du jeu et se contente de vider sa pensée.
Ils ont depuis longtemps renoncé au langage vrai.
Ils vont nous planter la prochaine présidentielle…
Quelle bande de nazes…

Le cadeau du jour
 Toujours ce mots
qui sonnent faux…

 


Publicités

13 réflexions au sujet de « L’adieu au langage (vrai) »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s