Ma vie Mon oeuvre

Une journée ordinaire


La pensée du jour
Toute petite tâche quotidienne et quotidiennement accomplie, donne de meilleurs résultats que de sporadiques travaux d’Hercule.
Anthony Troloppe

L’humeur du jour
Debout dès l’aube (oui, oui, à l’heure où blanchit la campagne, etc.), les neurones bien éveillés, je file vers la gare où je retrouve les habitués du premier train.
Y’a Souricette au visage fermé, Mr Moustache-qui-Clope, doux et peu loquace, Madame Blonde-parfumée-Allure, Mr Cool et son VTT et Mr Chonchon, toujours partant pour un défaisage de monde.

Ce matin, le sujet sera « y’a eu triche au dépouillement ». Il n’y était pas, mais il SAIT qu’«on» a déchiré volontairement un bulletin en ouvrant une enveloppe. Evidemment c’est faux. Pookito assiste quasi systématiquement à tous les dépouillements et la moindre irrégularité le ferait sortir de ses gonds. Il était présent sur les lieux du supposé psychodrame…
Le pouvoir de la rumeur est de se propager plus vite que la vérité hélas.
Du danger de céder à la facilité…


Arrivée à Paris, je saute sur un Vélib, longeant sur mon chemin les habitués des trottoirs et des pas de porte, réveillés par les éboueurs et la circulation déjà intense. Les simples « allongés » sur les bouches d’aération du métro côtoient les plus organisés. Certains pas de porte de magasins – qui n’ouvriront pas avant 9 ou 10 heures – contiennent des matelas, des cartons posés en « table de nuit », des vêtements soigneusement pliés ; mettons des cloisons autour et appelons ça chambrettes…
Les poubelles des restos et du Monop de la rue Saint Denis sont déjà prises d’assaut…
Hidalgo, NKM, ça aussi c’est Paris…


Un passage rapide par la boulangerie pour offrir le petit déj’ à un de mes gars au poste de garde, celui qui a la gentillesse de monter brancher le chauffage pour que je ne meure pas de froid quand j’arrive.
Ça fait toujours du bien, un geste gratuit et gentil.
La récompense est dans le sourire surpris de l’Autre…

3 tasses de thé plus tard, lunettes sur le nez, je termine une recherche de visuels pour une association qui se crée quand mon téléphone sonne. Un appel de Guinée. De la détresse en direct. Un jeune homme valide mais en fauteuil pour cause de déformation : est-ce qu’on peut l’aider à se faire opérer ici ?
Non.
D’abord parce que nous n’opérons pas et ne disposons pas de ces contacts. Ensuite parce que les choses ne sont pas si simple. Nous oublions, nous, les chanceux, les privilégiés que nous pouvons être soignés pour tout ce qui est essentiel par le seul fait d’être né au bon endroit. La France n’est pas la Guinée et les photos qu’il publie sur son profil Facebook me donnent la nausée.
Et lui répondre que je ne peux pas l’aider me ramène à l’essentiel de mon travail : si on trouve la cause de cette maladie, tout le monde en profitera. Pas juste nous, pas seulement les chanceux, tout le monde
Mais admettre que là, maintenant, on ne peut pas aider tout le monde…

Journée terminée, je fais le chemin inverse. J’ai quitté plus tard et je me retrouve dans « le »train que j’évite le reste du temps. Toujours trop plein 10 minutes avant son départ, la certitude d’un voyage debout. Les regards dépités et résignés des usagers me dépriment. Ils sont vaincus et convaincus que le mode « transport de bétail » est leur nouvelle norme. Ils acceptent qu’ils n’auront pas mieux et ne demandent même plus au contrôleur qui passe de faire remonter l’info…
Dire non, c’est pourtant possible.

J’arrive à la maison où m’accueille le ShimChat de Gentil Voisin. Ses petits coups de tête m’accompagnent jusqu’à la boite aux lettres. J’y trouve une lettre m’indiquant que mon dossier pour l’adoption est validé et que les « évaluations psychologiques » vont débuter.
Une adoption, c’est comme les Nymphéas. Une touche presque invisible à la fois pour parvenir au camaieu final…


De l’important, du léger, du signifiant et une chaudière qui tombe en panne juste après la douche…
Une journée ordinaire en somme…

 

Le cadeau du jour
Chez eux aussi, il y a de l’extra dans l’ordinaire

Publicités

15 réflexions au sujet de « Une journée ordinaire »

  1. au milieu de ce billet « vie quotidienne », une info légère mais pas que….un grand sourire… sur le dossier qui avance à petit pas….

  2. Parmi tous ces faits et gestes quotidiens, une bonne nouvelle vient ponctuer cette pénible journée. Je m’en réjouis bien sûr, çà avance,; çà avance……!

  3. ce billet est aussi beau que troublant par tous ces petits quelques choses qui ponctuent une journée et dont souvent nous n’avons pas confiance…
    je découvre (si j’ai bien tout compris) que tu fais les démarches en vue d’une adoption. si jamais… 🙂

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s