Et je pèse mes mots...

Gueulante du matin : Dura lex, sed Lex


La pensée du jour
Civisme :  On en attend toujours un peu de la part de beaucoup qui n’en montrent aucun.
Pierre Daninos

L’humeur du jour
J’ai vécu dans deux pays diamétralement opposés.
Aux Etats-Unis, où tout est cadré, réglementé, pré-pensé, formaté et d’une certaine façon, pour une Frenchy qui veut se sentir libre trop « pré-vécu ».
Là-bas, t’es un sacré rebelle si tu pisses au bord de la route, jette un papier par la vitre et tu ne n’oserais pas sortir de ta voiture en chouinant que t’as pas vu les panneaux si t’es en excès de vitesse…
Tu sors pas ta tondeuse en dehors des horaires et si ton lotissement interdit de brûler les feuilles, tu ranges ton zippo.

Tout ce qui touche aux petites incivilités est sous la surveillance bénévole de tes voisins, parfois simplement parce qu’ils ne supporteraient pas que tu fasses quelque chose qu’ils n’oseraient pas eux-mêmes. C’est reposant d’une certaine façon ce calme à la « Picket fences ».
La loi est faite pour être respectée, parfois de façon un peu absurde, mais elle offre en tous cas un cadre qui est le même partout et (normalement) pour tout le monde.
Autant dire que « nul n’est censé ignorer la Loi » prend vraiment tout son sens.

J’ai vécu au Pakistan, où tout est « inch Allah », accompagné d’un dodelinement signifiant que rien ne se passe dans ma cervelle mais que tout est géré « plus haut ».
Notre « on verra » diplomatique fait pâle figure à côté de ce « c’est pas ma faute »… C’était la foire aux « peut être », à la débrouille, aux dessous de tables pour payer une facture son juste prix, aux réseaux pour libérer un type en prison à tort ou faire voyager mon trio félin sans passer par la case 40 jours en entrepôt surchauffé, histoire de s’assurer qu’il n’y avait pas de drogue dans leurs estomacs… Tu roules et t’as besoin de t’arrêter ? Tu laisses ta voiture sur place et tu repasses plus tard…
Les incivilités ? est ce que ce mot existe vraiment ? Même pas sûr… Nonchalance et chacun pour soi mais pas « contre » les autres.

Migrer « momentanément » ailleurs, ok, mais je me sens tellement tellement française que c’est ici que je veux vivre.
En France.
Le pays au mille et une lois que je suis sensée connaître mais en fait non, y’en a trop. Et pas appliquées partout ou tout le temps, alors « tu sais plus trop », surtout pour les petites choses du quotidien…
Le pays où on navigue entre loi et coutumes. Le pays où la loi n’est respectée que pour les grandes choses mais auto-adaptée pour les petites choses du quotidien. Tu te fais prendre à 92 au lieu de 90 parce que le radar te coince dans une descente mais tu roules impunément à 70 dans un lotissement – tu prends même le sens interdit « parce que j’habite pas loin et je fais ce que je veux ».
La clope sur les quais de gare ? Au petit bonheur la (mal)chance. A Paris, tu prends le risque de te faire gourmander. Ici, en Picardie, nada. Tu peux enfumer mes poumons sous l’abri sans crainte. Tu peux pisser sur la haie d’un voisin simplement parce que t’as envie et qu’il ‘y a pas de chiottes à dispo, tu peux te garer sur la place handicapée ou devant a porte « parce que tu restes pas longtemps ». Tout est à l’avenant, « moi avant les autres »…
La loi ? Elle existe pour ton voisin. 
La mauvaise foi – surtout pour les incivilités – est le sport national du franchouillard irrespectueux qui se paie une rebelle attitude à deux balles, histoire de masquer ce qui n’est qu’un manque de respect d’autrui.
Moi, ce Frenchy là m’emmerde royalement et me donne envie d’une bonne paire de baffes. Ha non,
C’est punissable par la Loi…

Quid de l’expédier dans un pays où être rebelle demande un peu plus de couilles qu’ici ? Ecoutons les infos ; ça ne manque pas ce jours ci. Je veux bien participer aux préparatifs du charter.

Le cadeau du jour

Segent pepper à la rescousse? .

Publicités

6 réflexions au sujet de « Gueulante du matin : Dura lex, sed Lex »

  1. OK pour le charter mais à quelle destination ?
    Je choisirai bien les US où mon frère s’emploie joyeusement à transgresser les lois idiotes mais depuis le 11 septembre, c’est devenu presque un état policier, alors, soit je reste en France, avec tous les inconvénients que cela comporte, soit je me trouve une galaxie lointaine… faudra-il encore trouver le moyen d’y arriver 😀

    1. pour les rebelles à deux balles, un peu de plomb dans la cervelle serait suffisant
      une amie part régulièrement en Suède, Danemark and co et le civisme là-bas n’est pas une vaine valeur

    1. alors que la vie pourrait être si simplement belle… Pookito me disait – après lecture de ce billet – « Toi, tu aimerais un monde parfait. »
      Oui, et alors?
      mieux vaut espérer la perfection et se satisfaire du mieux possible que d’espérer la médiocrité – ok, le « passable » et tirer nos valeurs vers le bas…

  2. Perso, j’en ai marre de marcher dans la merde de chien. Le civisme, quand tu sors médor, c’est de ramasser la merde et pas de faire semblant d ene pas la voir devant une porte ou sur un trottoir. jamais tu vois çà dans certains pays.
    Je pense que le civisme commence dans les petites choses et les incivilités aussi

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s