Et je pèse mes mots...

50 shades of Pook


La pensée du jour
Depuis la mollesse d’une éponge mouillée jusqu’à la dureté d’une pierre ponce, il y a des nuances infinies.
Voilà l’homme
Honoré de Balzac

L’humeur du jour
Je me rappelle d’une prof qui nous racontait, sourire en coin, que les femmes – à son époque – avaient « voté Chaban Delmas », prononcez « Chaban » en traînant sur le Chhh,  pour son physique avantageux. On peut en déduire que ces électrices, parmi les pionnières du droit de vote, ne l’avaient pas entendu parler tant sa voix nasillarde gâchait l’ensemble.
Moquerie à part, voter pour quelqu’un qui « nous inspire » n’est pas plus répréhensible que voter « contre » quelqu’un dont on ne supporte pas l’entourage – ce que j’ai fait aux dernières élections, faute de candidat à mon goût.

Gauche ou droite ? Impossible pour moi d’accepter une étiquette ou de concevoir qu’il n’y ait que deux grands partis (le FN ne compte évidemment pas).
Je déteste l’idée de réduire ma pensée et mes choix à une simple opposition forcément non représentative des nuances d’une vie sociale, personnelle ou économique. Il y a du bon – voire du commun – dans les deux camps et aucun n’apporte de réponse « totale » à mes attentes.
Ces idées se sont réveillées dernièrement lorsque j’entendais au cours d’une soirée quelqu’un asséner des convictions ne souffrant aucune contradiction mais également – inconvénient des soirées à plus de 4 ou 5 participants – aucune discussion et in fine aucune nuance. Je préférai me taire face à des discours tranchés, à la limite du manichéisme qui ne s’accommodaient pas de ma vision nymphéasque de la vie en général et des individus en particuliers.

Le monde n’est pas noir ou blanc, bon ou mauvais…
Une seule pensée dualiste me semble acceptable, une seule dont je puis m’accommoder : les choses sont justes – dans toute l’acception du terme – ou ne le sont pas.

Le cadeau du jour
etoiles

Publicités

5 réflexions au sujet de « 50 shades of Pook »

  1. Cela prends tout son sens (encore plus aujourd’hui)…Etre ouvert à la discussion et ne pas s’enfermer dans ses certitudes c’est s’ouvrir des dimensions et évoluer au contact des autres.

  2. Rien de pire que les gens aux opinions trop tranchées et fermés à celles des autres… D’ailleurs, la politique est l’un de sujets à éviter soigneusement dans las soirées. Gardons Claude Monet et toutes les nuances de couleurs, ainsi que cette notion de justice, la nôtre

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s