Billet allégé.

Toutou-youtou


La pensée du jour
Le sport, c’est une très mauvaise idée : ça fait grossir quand on arrête !
Michèle Bernier

L’humeur du jour
« Miroir, mon beau miroir, comment se fesse que Miss Pooky soit si bien roulée » se torturait une molle du cuissot en me regardant tartiner du beurre sous mon fromage.
Y’a pas de secret, Mam’zelle : c’est mon seul repas de la semaine je sporte régulièrement depuis des années.

La première fois, c’était dans une salle près de Roissy. Je débarquai à mon premier cours d’aérobic en parfaite touriste, tout le monde ayant l’air de savoir quand aller à gauche ou en diago droite et moi, statique, au fond de la salle, ne comprenant même pas le nom des mouvements. Dans la foulée, j’ai essayé le step et je n’ai pas pu marcher pendant deux jours. De l’utilité des étirements…

Qui dit « salle de sport » dit membres et là, en tous cas au début, ce fut « le Palais de la Découverte ». Je me rappelle avoir lu sur le Blog de mon amie Colombe la description des femmes qu’elle croisait dans sa salle.

Et bien là, pareil.
Des bouches en babybel, du soutif ultra pigeonnant avec chaussures compensées, des body ultra ceinturés (ça n’existait pourtant plus depuis les 80ies !) sous choucroutes laquées, bref des femmes plus apprêtées pour sporter que moi pour sortir. Même si je conviens volontiers que ce n’est pas ma consommation de laque ou de fond de teint qui fait vivre l’industrie cosméto, je trouvais le quart d’heure ravalement de façade avant d’aller suer un peu exagéré.

Trop « mate moi sous toutes les coutures » pour moi, j’ai migré vers un club plus familial où je retrouve mes amies Blondie (cette fille fait bouger chaque millimètre de son corps avec une grâce inouïe! on dirait que son popotin est « vivant ») et Mme Youhou (dont la seule présence équivaut à 4 personnes normales en termes de propagation d’énergie) pour des cours où la bonne humeur prime sur l’apparence.
C’est qu’en 17 ans, j’en ai vu passer… Entre ceux qui passent la journée au bar sans toucher une haltère, celles qui sortent le jogging du dimanche et tentent de tromper leur ennui – ou leur mari, qui viennent zumber parce que trop âgées pour rentrer en boite, il y a de la diversité.

Côté profs, c’est pas triste non plus…
De celle qui fait la manche en douce à la fin du cours pour sauver la vie d’un cheval en Normandie,
en passant par la prof de sport qui n’a pas le droit de faire du sport ( ?)
à celui qui nous informe sur sa consommation de steak en guise de présentation et ajoute avec un clin d’œil « et vous aimez les mecs musculeux les filles ?»,
ou le macho qui hurle ses ordres du fond de la salle et ne sourit qu’à celle qui se pâme devant ses biscottos,
sans oublier le pro tellement pro que si tu vas pisser pendant son cours c’est que tu n’es pas assez concentrée pour qu’il te prodigue son art…
Ha oui… on en a eu des hors normes… qui en général n’ont heureusement pas le temps de nous dégoûter du sport, vite remplacés par de vraies profs sympas et douées!
Quant à moi

Le cadeau du jour
je ressemble à çà…

Lapinou pleine de grâce
Publicités

2 réflexions au sujet de « Toutou-youtou »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s