Et je pèse mes mots...

Clochemerle


Un grand merci au(x) courageux Ane Onyme(s) qui ont donné une seconde vie à ce billet piquant et caricatural en le placardant en ville.
Bon… coller mon nom civil et ma photo est moralement limite,
je préfère garder Pooky comme nom de plume 😉
Bonne lecture à tous ceux qui auront été attirés par ces affiches.
Anonyme n’a peut être d’ailleurs pas compris que vous sauriez lire…
A vous, concitoyens, sachez que tout est entre les mains de la gendarmerie :
dépôt de plainte pour diffamation et intimidation.
Tout sera réglé après la campagne, entre gens « de bonnes moeurs » ou plutôt entre justiciables.

maintenant, il y a plein d’autres billets sympas à lire ici, alors promenez-vous…
Avis aux photomonteurs amateurs : merci de photoshoper ma photo sur vos affichettes cheapos, je suis beaucoup plus jolie en vrai 😉

La pensée du jour

Tout a commencé quand Barthélemy Piéchut, maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoila à Ernest Tafardel, l’instituteur, son projet :
–  Je veux faire construire un urinoir, Tafardel.
– Un urinoir ? s’écria l’instituteur, tout saisi… Le maire se méprit sur le sens de l’exclamation
– Enfin, dit-il, une pissotière!’.

Gabriel Chevallier

L’humeur du jour

Il y a quelques mois, un groupe de riverains s’en est allé à la mairie chercher des solutions pour limiter le passage de voitures, camions et autres moteurs sur roues dans une petite rue devenue subitement départementale par le jeu du plan de circulation modifié ici ou là… Projet motivé, documenté, écouté et entendu. Des aménagements sont mis en place de façon expérimentale, à charge d’être rediscutés plus tard avec l’ensemble des personnes avoisinantes concernées.

Ça pourrait s’arrêter là, mais je vis à Clochemerle.
Le maire ne fait pas l’unanimité.
Donc tout ce qu’il fait est décrié, sali ou déformé sans discernement par une poignée d’irréductibles qui ne reculent devant rien – de l’intimidation à l’épandage de rumeurs méthode « Corbeau 2013 », en passant par des représailles mesquines à l’encontre des riverains  qui ont « obtenu Dieu sait comment »  ce qui tient forcément de la faveur.

Deux mouches du coche, aiguillonnant des gens visiblement en quête d’activités ou de « combats » animent une rébellion à qui manque la noblesse et  le panache qui assurerait un poil de crédibilité.
Réunion municipale ce lundi, pour discuter de ce projet « expérimental ».
Impossible d’exposer.  Ceux qui ne savent rien se changent en experts virulents.
C’est la foire aux coups bas et à la mauvaise foi. A la petitesse. Avec une pointe de vulgarité agressive.
Le  « 9 cube », wesh weh en moins.
La seule phrase des opposants au projet de réglementation de la circulation en heure de pointe est « on fait tout ça pour 4 personnes égoïstes ». Leur seule proposition alternative à cette gestion avec sens interdits en pointes matin et soir pour assurer la quiétude des riverains est… la privatisation de la rue.
Imparable logique.

Cambrousse oblige, les réunions offrent des festivals de dindes et de blaireaux,
de viragos désœuvrées et de cadres sup’ bouffis de suffisance.
Certains semblent avoir (enfin) leur orgasme bi-annuel. Je préconise une suce ici et une lèche là pour les rendre plus doux, moins frustrés…
On est loin de « la petite maison dans la prairie », loin de l’écoute, de l’intérêt du nombre.

Jamais je ne pourrais être maire.
Ou présidente.
Il me reste dictateur.
Première mesure : éradiquer les cons.
Vaste projet…
Par pur altruisme, hein… On ne sait jamais : ils pourraient être contagieux.

Le cadeau du jour
1934 – 2013.
Parce qu’ils sont déjà moches, certains comportements semblent résister aux ravages du temps.
clochemerle

Publicités

10 réflexions au sujet de « Clochemerle »

  1. Scènes classiques de la « démocratie directe » ….. Qui est ce qui organisait les débats ? Mr le Maire ? Ses techniciens ?

    C’est pas pour rien qu’on a inventé le bulletin de vote, ça permet aux harpies de laisser leur bande-son haineuse dans l’isoloir.

  2. as tu essayé de dire à ces personnes « mettez vous à notre place »
    je me doute de la réponse cependant..
    ce qui est insupportable est de ne pouvoir discuter. rien de pire que la mauvaise foi, la connerie à l’état pure
    merci pour cette caricature

    1. de rien
      hommage à mon écriture, des courageux anonymes viennent de placarder ce billet en ville, élections obligent…
      du coup, je le relis et je le trouve toujours aussi piquant.
      pourquoi faut-il toujours que l’intérêt général passe après le particulier ? vaste débat

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s