Et je pèse mes mots...

London Town


La pensée du jour
Je lâcherais tout, même la proie, pour Londres.
Alphonse Allais

L’humeur du jour
Les jupes son courtes, très courtes, sur des femmes jeunes, vieilles, minces, grassouillettes.
Le Londonien cultive l’excentricité et semble ne porter que ce qui va lui faire plaisir, peu importe sa morphologie ou son âge. Du punk, du fluo, du moulant, du hippie, on voit de tout et tout est normal. Contrairement à Paris où on sent que le parisien se met en scène pour le regard des autres, là, c’est à la cool : 
J’aime ? Je porte.
Un Zara, un Mango, un H&M certes mais pas d’uniformisation de looks dans la rue, une vraie liberté, merci la foultitude de merveilleuses petites boutiques atypiques, différentes, uniques…

D’ailleurs, ça sent le pillage. Passez une heure sur Oxford Street ou Carnaby Street, on ne croise que des gens chargés d’emplettes. La crise ? Quelle crise ?
Je n’ai vu que 3 mendiants – mais aucun roumain implorant – dont un avait « très très faim » et un autre se faisait consoler par une jeune femme, accroupie auprès de lui.

Pas de stress, même dans le métro aux heures de pointes, même dans des lieux aussi fréquentés que Covent Garden, pas d’agressivité, pas de morgue. Peu de terrasses ; ici, on boit sa bière debout devant le pub en grappes joyeuses et bigarrées.
Pas de crottes de chiens, des trottoirs propres, une identité architecturale et culturelle préservée et jamais rien d’anxiogène dans cette ville qui bat pourtant très fort…

Non, vraiment, Londres is the place to go.

Le cadeau du jour


Publicités

6 réflexions au sujet de « London Town »

  1. Je ne connais pas bien Londres,j’y suis seulement allée gamine avec l’école, je me souviens juste…d’ungrand soleil et de chaleur 😀
    Ça donne envie,j’ai d’ailleurs annoncé il y a quelques semaines qu’on irait tous ensemble.
    Merci

  2. Ca parait idéal comme ca..
    Les sans-abris sont éloignés du centre de Londres, ca explique que l’on en voit peu.. (ou juste à la tombée de la nuit)
    Et il y a une taxe pour les détenteurs de chiens..
    quant au métro forcément moins de stress puisqu’il doit véhiculer moult fois mois de monde que notre métro et nos chers RER, vu les tarifs rédhibitoires, beaucoup renoncent à le prendre..

    1. ziwa! comment tu pourris mon groove !!
      une taxe pour avoir un chien ?? mais tout de même, pas de papiers par terre, pas de mégots non plus…
      le métro, oui, on a halluciné : plus de 4 £ le billet simple. On pensait que les travailleurs avaient un tarif type navigo, ça n’est pas le cas?

      ça modifie ma perception du coup (sauf celle que nos amis anglais sont plus polis et moins agressifs que nous) et la certitude que l’insularité doit tout de même jouer.

  3. J’ai justement vu un documentaire sur les londoniens et ça m’a donné envie de connaitre
    de toute manière même dans les années 70 ils semblaient bien plus excentriques tout en ne se prenant pas pour des stars
    et tout semblait plus cool chez eux
    Maintenant je ne connais que ce que l’on voulait bien nous montrer
    Ton expérience apporte un plus que j’apprécie (j’aimerais bien des photos ^^)
    De toute manière pour m’expatrier il faudrait que j’améliore mon anglais 😉
    et puis une taxe sur les chiens grrrr..
    je crois même qu’ils ne peuvent pas rentrer avant une période d’observation ..
    Bonne soiré si tu passes par là pooky!

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s