Billet allégé.

Les misérables : Misérable ?


La pensée du jour
Ce n’est rien de mourir ; c’est affreux de ne pas vivre.
Victor Hugo

L’humeur du jour
Contre :
Carnet inégal, merci les 80ies (et encore,  je trouve l’adaptation anglaise plus digeste que certains des textes originaux de Boublil et Natel…),
Marius niais, Cosette chiante (doit-elle vraiment bêler?) – dans les scènes où ils sont séparés, passe encore, mais ensemble ils dégoûteraient Barbara Cartland de l’amour…
Russel Crowe suintant,
Camera en mode « plongée sur les visages des personnages principaux », nausée assurée
Décors en carton-pâte

Pour :
Hugh Jackman
Les Thénardiers

En dépit de ce rapport de forces déséquilibré, je suis restée scotchée.

Rien rien rien ne rendra médiocre le génie de Victor Hugo…

Le cadeau du jour


Publicités

Une réflexion au sujet de « Les misérables : Misérable ? »

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s