Et je pèse mes mots...

Partners in crime


La pensée du jour
Que pour être efficace il faut cacher ses intentions !
Machiavel

L’humeur du jour
Trois pies déjeunent en terrasse.
La Pie en chef, débit sec et rapide, mène les discussions mais écoute à peine les réponses;
Sa complice, mi vache efflanquée, mi carcasse vide, fait tourner ses bagues Chaumet devenues trop larges depuis sa Dunkanisation estivale et distille des méchancetés sur leurs collègues communs;
Enfin, Face de Fouine, petit minois mais abattage de poissonnière déblatère et ricane sans discrétion aucune (je rappelle que les museaux de fouines, c’est mignon sur les fouines, rarement sur les humains…)

Ça pourrait être drôle ou ridicule, c’est dramatique.
Car visiblement ces 3 pies occupent des postes clés dans leur entreprise et évoquent sans complexe l’avenir de certains de leurs collègues.
Celui dont elles auront la peau, celle qu’elles feront craquer;
Les mensonges forcément nécessaires, les techniques de division, le travail de sape, la perte de confiance, les avanies qu’elles prévoient sans s’émouvoir un instant.
Après tout, elles gèrent une caste inférieure en toute impunité, car il semble que pour se rebeller, il faudrait passer par elles…

Puis, leur action est nécessaire.
Elles ont pour mission de rentabiliser la masse salariale.
Elles doivent identifier ceux dont la Société pourra se passer et c’est entre salade et café qu’elles décident avec légèreté et arbitrairement de la vie des autres.

Ces autres ne sont d’ailleurs pas très importants. Imaginez-vous donc, certains ont même osé demander une revalorisation. Les fous ! N’ont-ils pas compris que le travail ne les élèvera que jusqu’à un certain point ? Le plafond est en verre blindé.
Rien ne vaut la naissance. Rien n’égale l’appartenance au sérail… D’ailleurs, la Fouine connait un jeune homme, dont le pedigree à particule sert de CV, qui sera un remplaçant avantageux quand on se sera débarrassé des importuns. L’entre soi, il n’y a que cela de vrai…

Ces pies impunies m’ont coupé l’appétit.

Le cadeau du jour
Liberté, Egalité… Limitées

Publicités

3 réflexions au sujet de « Partners in crime »

  1. C’est moche, ignoble et barbare mais c’est dans la pure lignée de ne plus recevoir de travail à faire, de se sentir « inutile », amoindri, d’être blacklisté, qu on demande de te tourner le dos. Ce sont des méthodes de pourris. Là où ils sont stupides, c’est que ça commence à être connu. Et qu’ils ne gagnent plus forcément ces bras de fer.
    je le dis à toute personne qui vit un acharneemnt : communiquez à l’écrit, gardez des traces, notez les éléments « factuels », gardez la tête froide.
    Ceux qui emploient ces méthodes se sentent intouchables. C’est leur erreur de sous estimer la résistance en mode ventilateur à la merde qu’ils envoient. Et comme on dit par chez nous « when the shit hits the fan… » (quand la merde atterrit dans un ventilo..)

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s