Billet allégé.

Le goût des autres


La pensée du jour
Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j’aime et je trouve ça amplement suffisant.
Boris Vian

L’humeur du jour
J’aime bien l’idée d’un succès populaire. Cette sensation d’unité qui nait du partage d’un film, d’un engouement commun…
Mais déjà à l’époque des Visiteurs, je n’avais jamais réussi à trouver le film drôle. Les « okayyy » à répétition et les grimaces de Jacquouille la Fripouille, Chazel en Zézette épouse X remise au goût du jour… J’attendais qu’il se passe enfin quelque chose qui allait me faire rire, une scène qui me permettrait de communier ainsi avec les autres. J’attends encore.
Je me suis ennuyée pendant toute la première partie de Titanic, avec ses personnages trop manichéens. Il faut dire que lorsque la lumière se rallume au son de la braillarde québécoise qui nous assure que son cœur « will go on an on », on reprend vite ses esprits.
Ça ne s’est pas arrangé avec Amélie Poulain, film longuet, agréable mais en rien transcendant. Et la folie Tautou qui a suivi m’a laissée perplexe. Je ne comprends pas quand elle parle, il y a comme un déficit au niveau de son articulation… Mais bon, c’était Amélie par ci, Jeunet par là, j’ai pensé être passée à côté de quelque chose.
Et les Cht’is ? Un phénomène, un raz de marée, un immense fou rire hexagonal… pour qui n’avait pas vu avant le spectacle « A s’baraque et en ch’ti » de Dany Boon dont le film est plus qu’inspiré. Forcément, des blagues déjà entendues, « ça va bien moins marcher » comme disait Bourvil dans le Corniaud….J’ai trouvé le film distrayant, j’ai ri, mais ça ne m’a pas donné envie d’aller en pèlerinage à Bergues ni à ponctuer mes phrases de « biloute ».
Je me suis laissée tenter par Avatar un jour de paresse et je me suis endormie tant j’ai trouvé l’histoire niaise. Je n’ai pas été touchée ni émue et encore moins motivée pour voir la version plus longue de 8 minutes dans laquelle nos héros romantiques vont plus loin qu’un baiser. Pornvatar pour attirer quelques spectateurs supplémentaires, bof.

Tout ça pour dire combien j’ai hésité avant d’aller voir «Les petits mouchoirs ». J’ai tellement lu et entendu « ha, tu vas pleurer, prends tes mouchoirs » et autres commentaires dithyrambiques que j’ai eu un doute.

Le goût des autres allait-il cette fois être le mien ? Et bien non.
D’abord, parce que je n’ai trouvé que deux personnages sympathiques sur toute la bande d’amis (ou plutôt de potes), ce qui m’a empêchée de m’émouvoir sur les malheurs et errances affectives de ces trentenaires/quadras un peu bobo, très égoïstes et superficiels. Aucune envie de fréquenter des égocentrés, même – ou plutôt surtout – pour des vacances!

Ensuite, parce que l’histoire tient en une phrase, magnifiquement interprétée par Jean-Louis vers la fin du film, et que cette tirade donne la dimension de ce qui aurait pu être exploité. On a l’impression que le film va pouvoir commencer. Mais c’est la fin. Séquence lacrymale. Je suis émue par Jean-Louis – encore lui – le seul qui ne dit rien. Les autres pleurent sur eux-mêmes et m’agacent.
Enfin, parce que l’omniprésence toute-en-bouche de Laurent Lafitte et les larmes surjouées de Marion Cotillard (avec en bonus le détail réaliste qui ne trompe pas : le nez qui coule) m’ont empêchée de « rentrer » dans le film.
Bien sûr, ce n’est pas un mauvais film.
Mais que le nombre de spectateurs n’en fasse pas une oeuvre.

Le cadeau du jour
A donner : Boite à petits mouchoirs encore neuve. Je n’en ai pas eu besoin.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le goût des autres »

  1. Ben moi, j’ai adoré le film, peut être suis je un peu trop « romantique » ! je reconnais que Marion Cotillard pleure beaucoup, un peu trop peut être, mais Jean Louis tient le plus beau rôle et parait le plus vrai, je suis d’accord avec toi Pooky ! laisse nous un peu rêver….. çà fait tellement de bien !

  2. j’ai pas trouvé de romantisme en fait… et ça me ferait pas rêver que mes amis partent en vacances sans prendre de mes nouvelles
    A part jean-louis… c’est chacun pour son nombril!

  3. Et bien moi, j’ai bien aimé ce film. J’ai ri, je me suis attachée à tous les personnages, je suis rentrée dans leur histoire, j’ai pleuré comme une madeleine à la fin. Bien sûr, Canet fait jouer toute sa bande de potes, bien sûr on se doute dès le début que Dujardin va mourir (bien que l’annonce de sa mort soit brutale finalement), bien sûr ce sont des bobos tous plus ou moins égoïstes et superficiels, mais il y a de l’amour dans ce film. J’ai ressenti quelque chose et après c’est ce que je demande à un film.
    Et puis je dois être bon public, j’adore titanic et les visiteurs. Moins les chtis, et je n’ai même pas vu avatar!
    Je pense que succès commercial n’est pas synonyme de mauvais film, même si comme tu l’as dit l’avis des masses n’est pas toujours -même rarement- une référence. Malgré tout je préfère parfois une bonne comédie grand public qu’un film d’auteur prise de tête et snob. Encore une fois l’important est de se faire sa propre opinion d’un film, ça vaut toutes les critiques!
    Un bisou à ma marâtre 🙂

  4. J’ai vu les Mouchoirs hier pour accompagner ma femme et je suis resté sur ma faim. C’est un peu dilué à mon goût et j’en avais tellement entendu parler que je reconnais une attente déçue. Par contre, j’ai lu depuis que Canet avait en tête un portrait de groupe « egoiste » pour dénoncer et non encenser, suite à une de ses mésaventures. Dans ce cas, reussite, ses personnages ne m ont en rien semblé sympathiques. Je passerais volontiers du temps avec des héros de Sautet par contre.
    Je n’ai pas vu Titanic, par contre mes gamins ont adoré les visiteurs, je ne sais pas à quel âge tu l’as vu. Amelie P m a plu car j’aime Jeunet et ses couleurs. Il est vrai que mon faible pour le cinéma des années 70 ne me porte pas à consommer du 3D…

  5. J’ai vu récemment Les petits mouchoirs, et je me suis dit :  » Tout ça pour ça « .
    J’aime bien analyser pourquoi je n’aime pas quelques chose ou quelqu’un.
    Déjà, j’ai eu le sentiment que ce film tourné avec la bande de potes à Guillaume Canet empêchait le public de rentrer dans le film, comme si on gênait quelque peu. En plus, je trouve que ce film est mauvais, d’abord parce que certains éléments manquent à la compréhension, comme si le réalisateur ne se mettait pas à la place de son public, par exemple, quand M vient voir Marion Cotillard, on ne sait pas ce qui se passe. Ensuite, les acteurs sont mauvais, c’est surjoué, pas crédible, par exemple, Maxim Nucci, que j’adore, a un rôle débile. Il est où le mec qui dirait à une nana :  » Désolée, j’attends plus de toi, patatipatata…. »Je ne dis pas qu’un mec bien n’existe pas, mais là, je n’y ai pas cru une seconde.
    Il n’y a que Cluzet qui m’ait touché.
    Bref, un film et des acteurs qui sonnent faux !

    Si tu aimes les films sur les relations, je te conseille  » Le dernier jour du reste de ta vie » et els films avec Jean Pierre Bacri.

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s