Billet allégé.

Tournez Manège


La pensée du jour
La télévision est une invention qui vous permet de faire entrer dans votre salon des gens que vous n’aimeriez pas recevoir chez vous.
David Frost

L’humeur du jour
Il s’est passé quelque chose de relativement improbable ce soir. Terrassée par un méchant virus, je me suis avachie comme un loukoum sur mon divan, Zibou collée sur moi, avec seulement 2 de tension, soit pas suffisamment d’énergie pour mettre la main sur la télécommande.
Tout ce blabla d’intro pour justifier que j’ai supporté sans broncher la mouture années 2000 de Tournez Manège, sans Charly Oleg mais avec l’inénarrable Cauet, ficelle picarde indigeste.

Plantons le décor.
Deux femmes, trois hommes, séparés par une cloison cherchent l’élu(e) sur le plateau, en se posant des questions qui se veulent profondes mais qui sont surtout alambiquées.
Cauet est hors concours, bien sûr. Il est là pour virevolter, passer de l’un à l’autre, sortir des blagues carambar et s’esclaffer quand on parle de « bistouille » avec sa finesse légendaire.

Une des candidates (43 ans, pas vraiment une gamine), lookée moulant en bas, bustier noir débordant en haut avec bretelles rouges du soutien gorge apparentes, le tout assorti à sa crinière noire, frange rouge a été préférée à la seconde, plus sobre en tout, mais déclarant 3 enfants.
Ben oui. 3, ça calme.

C’est donc notre glousseuse bicolore qui a le privilège de choisir le Prince Charmant qu’elle cherche depuis 7 ans (mais, nous rassure-t-elle, pas 7 ans sans sexe, juste sans amour – ses ex apprécieront) parmi les 3 postulants.

Après une série de questions, arrive le moment un peu humiliant du « ne m’élimine pas ». Chaque homme doit donner une bonne raison à la jeune femme de ne pas être celui qui n’ira pas jusqu’au bout.
Le premier a un sursaut de dignité. Il refuse de se vendre, il n’est pas un objet… Il sera donc éliminé par Cruella. Qui choisira le plus fort en gueule des candidats grâce à la question coquine, que je vous livre telle quelle « si je compare (gloussements) 3 parties intimes masculines, me sera-t-il possible de reconnaître la tienne ?». Candidat 1 répond que non, il est banal normal, non identifiable… Il s’en excuse presque. Candidat 2 répond « ha oui alors ». C’est sur cette promesse que Miss Boudinée accède enfin à son sous-Herbert Léonard.

Mais l’émission ne s’arrête pas là. TF1 leur offre alors un moment d’intimité, dans le restaurant de l’émission, digne de la cafétéria d’Hélène et les garçons (oui, c’est ma soirée références 90ies), avec faux clients et caméras dans les coins.
La conversation est tout sauf naturelle. Les candidats se succèdent dans une pièce isolée pour livrer au public leurs impressions. Elle, subitement farouche le trouve trop tactile. Lui, soudainement fleur bleue espère qu’elle sera celle à qui il dira « je t’aime ».
Le suspens est à son comble. Notre Herbert-bis est « sous le charme », elle minaude « je te trouble ? » pour le rejeter presque aussitôt d’un « je ne crois pas au Prince Charmant ».

Et là, grand moment d’émotion, avec en fond, la chanson d’Hélène, tirée des Choses de la Vie. Le regard humide, il lui murmure  » tu réclames le Prince Charmant, mais quand il arrive à ta porte, tu lui dis que tu n’y crois pas. » Ralenti.
Fondu au noir.
Piccoli, Schneider et Sautet peuvent dormir tranquille…
Et moi éteindre la télé.

Le cadeau du jour
Pour les nostagiques…

Publicités

10 réflexions au sujet de « Tournez Manège »

  1. Quand j’ai appris que cette émission reprenait du service je me suis dis ; « Tiens c’est sympa de retrouver cette émission devenue un peu indigeste à la fin des années 80 « ..
    Puis quand j’ai vu ce qu’elle était devenue : remixée , et remise au goût du jour (je devrais dire au mauvais goût du jour )
    Tout est raté : le générique est mauvais, le décor hideux, l
    Avec un Cauet au sommet de la sa vulgarité .Et des candidats et candidates qui n’ont rien a lui envier de ce côté là …
    J’ai vite zappé!
    Cette émission est vraiment vouée a disparaitre selon certains échos . »s’il parvient à dépasser les 25%, on pourra parler d’exploit ».
    En tout cas je ne la regretterai pas ..

  2. J’adore la citation de Frost en exergue de ton billet…Je pourrai la servir à tous ceu qui me demandent pourquoi j’ai pas la télé… et je frémis quand je lis ton compte-rendu de l’émission 😦

  3. Je suis tombée dessus une fois, et y’a tout pour me déplaire là-dedans (pourtant niveau programmes TV, je ne fais pas dans le qualitatif…) : Cauet qui arrive comme un cheveu sur la soupe dans une émission de « séduction », le décor en toc, les candidats en toc aussi, et puis le fait de devoir se vendre, au secours !

Chic ! Un message :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s